Latest From Our Blog

Fin du pass sanitaire : ce qui change pour les voyageurs le 1er août 2022

Fin du pass sanitaire : ce qui change pour les voyageurs le 1er août 2022

Fin du pass sanitaire : ce qui change pour les voyageurs le 1er août 2022

Le coronavirus circule encore activement sur le territoire, avec un taux d’incidence d’environ 600 pour 100 000 habitants. Néanmoins, les mesures d’exception liées au Covid-19 prennent fin avec, depuis le 1er août 2022, la nouvelle loi sanitaire. Quelles sont les conséquences dans le secteur du voyage ?

Fin des formalités sanitaires avant d’arriver en France

« Le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est levé, conformément à la loi mettant fin aux régimes d’exception créés pour lutter contre l’épidémie liée au Covid-19 », explique le gouvernement.

En conséquence, les règles précédemment appliquées aux voyageurs à destination de la France ne s’appliquent plus. Les voyageurs n’ont plus aucune formalité à accomplir avant leur arrivée en France, en métropole comme outre-mer. Et « la présentation du pass sanitaire ne peut plus être exigée, quel que soit le pays ou la zone de provenance », ajoute le gouvernement. En outre, « plus aucune justification de voyage » (le fameux motif impérieux) ne peut être demandée.

Fin de la carte des pays verts, orange, rouges

Enfin, les voyageurs ne sont plus tenus de présenter d’attestation sur l’honneur de non contamination et d’engagement à se soumettre à un test antigénique ou un examen biologique à l’arrivée sur le territoire national. Toutes ces dispositions nouvelles s’appliquent aussi aux déplacements entre la métropole et les territoires ultramarins.

Dans le même esprit, plus aucune justification d’un voyage au départ de la France vers un autre pays, ni aucune attestation de sortie du territoire n’est requise par les autorités françaises.

C’est donc, très concrètement, la fin de la carte des pays verts, orange, rouges. Une classification qui aura duré plus d’un an, puisqu’elle avait démarré le 9 juin 2021.

Attention toutefois : les pays de destination peuvent pour leur part exiger certaines formalités sanitaires.

Mais des mesures de frein d’urgence

Dans le nouveau texte, la France s’autorise néanmoins des mesures de « frein d’urgence » si la situation sanitaire venait à se dégrader. Ce dispositif d’exception pourra être activé pour une durée maximale de deux mois, et ce, jusqu’au 31 mars 2023.

En cas d’émergence d’un variant dangereux, la présentation d’un test Covid négatif sera exigé pour voyager vers la France depuis l’étranger ou vers l’Hexagone depuis l’outre-mer aux personnes de plus de 12 ans. Idem pour les déplacements vers l’Outre-mer en provenance de l’Hexagone en cas de risque de saturation de l’hôpital.

 

Sources : l’Echo Touristique

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.